3eme pilier : quelle solution est la plus sécuritaire ?

Le 3eme pilier est une alternative à laquelle vous pouvez souscrire au niveau d’une compagnie d’assurance ou d’une banque. Il comporte de nombreux avantages et permet de réaliser des économies financières considérables. Toutefois, choisir entre la banque et l’assureur n’est pas une chose aisée.

En cas d’incapacité de gains

Vous trouverez au niveau des compagnies d’assurance un tarif secondaire en option. Celui-ci vous permet d’obtenir une exonération du paiement de la prime en cas d’incapacité financière. En d’autres termes, si vous êtes confronté à des troubles physiques ou mentaux qui entraineraient un arrêt de travail, les primes sont payés à votre place par l’assureur. La durée du paiement dépendra de votre durée de guérison. En cas d’invalidité, la compagnie d’assurance se charge des remboursements jusqu’à la fin du contrat. Cela n’est cependant pas possible si vous optez pour une banque. Pour plus d’informations, visitez le site http://laprevoyancesuisse.ch/.

En cas de décès

Dans le cas d’un 3eme pilier en assurance, un capital qui a été fixé dans le contrat sera remis aux héritiers en cas de décès. En général, ce montant est supérieur ou égal à la somme qui a déjà été accumulée en épargne.
Pour ce qui est de l’épargne bancaire, seul le capital déjà accumulé sera remis aux héritiers. De plus, ces derniers devront s’acquitter des frais de succession.

Que choisir finalement ?

Si vous souhaitez vous assurer un haut niveau de sécurité alors la meilleure solution est de se tourner vers l’assurance. En effet, celle-ci vous garantit un certain niveau de couverture en cas d’invalidité temporaire ou définitive, ce que vous ne pouvez pas obtenir auprès de la banque. De même, on note des avantages considérables dont pourront profiter les héritiers en cas de décès. Ceux-ci toucheront une plus grande somme et n’auront pas de frais de succession à payer.