2016 – Semestre 2

Home / Rapports d'activités / 2016 – Semestre 2

En cette fin d’année 2016 nous sommes heureux de vous parler de la continuité de nos actions sociales, toujours actives, sans interruption, bien que hors normes, depuis déjà 30 ans. Nous voulons insister sur la dernière action insolite et super bien menée par des jeunes, action dont nous vous parlons depuis 3 ans : Les établissements des actes de naissances, des enfants non déclarés par leurs parents à l’Etat Civil. Cette action ne cesse de progresser et d’étonner à Madagascar ou dans le monde humanitaire, elle s’impose et elle convainc. Elle est menée par des jeunes ados BSF des quartiers défavorisés, regroupés dans leur « Association Enfants Antananarivo » (AEA).

L’Association Enfants Antananarivo » (AEA)

Cette association comporte, 58 membres jeunes et adolescents volontaires, bénévoles. Leur Présidente Julia 24 ans hautement diplômée, grâce aux parrainages français de BSF, conseille, suit, aide et protège ces jeunes actifs en surveillant positivement leur environnement social.

Ses membres, filles ou garçons, se réunissent et inventent en continu des solutions efficaces, car ils se sentent capables et sont fiers et ravis de leurs réalisations. Ils voient leur groupe actif, recruter et grandir, sans se plaindre de leur
pauvreté, ou des privations quotidiennes, des difficultés de leurs parents ou de leur scolarisation. En progrès sans interruptions, ils sont générateurs de joie. Leur générosité est exemplaire. Leur association en outre agit toujours sur l’animation, la scolarisation des plus jeunes, mais aussi sur la formation pro … des plus âgés. Ils organisent aussi des séjours « plein air » à la campagne, aidés maintenant par des scouts malgaches adultes et volontaires. Mais aussi d’autres jeunes bénévoles se sont ralliés à la cause de l’association. De plus de simples et belles fêtes sont rendues possibles grâce aux parrainages de nos membres français BSF auxquels vous pouvez vous joindre …. Tous volontaires et citoyens convaincus, ils ont l’envie de voir disparaitre misère et injustices dans leur pays et y arrivent.

Donc, ces jeunes membres sont heureux car ils sont les auteurs du positif de leurs actions croissantes, généreuses, citoyennes et dignes, pour des jeunes malgaches parmi les plus petits dont ils restaurent leur vie future et un avenir meilleur en leur procurant leurs actes de naissance . Et ….effet boule de neige, certaines ONG importantes leurs ouvrent leurs portes et les invitent à réfléchir avec eux sur d’autres problèmes : c’est le cas de l’ONG l’ECPAT Madagascar, ONG qui lutte contre les abus sexuels sur les enfants. Pourquoi ? Parce que ces jeunes n’ont fait que demander à être écoutés, après avoir réfléchi, être compris et soutenus pour réaliser des actions précises modestes, logiques incontournables pour eux.

Novembre 2016, leurs projets tiennent leurs promesses : Ils ont réalisés plus de 600 dossiers d’actes de naissances qui ont été distribués aux parents des enfants, petits oubliés qui étaient condamnés à ne pas exister. Ce n’est pas facile compte tenu des problèmes graves que connait leur pays et malgré les dangers et la misère, générée souvent par une mauvaise gouvernance et le climat corrompu de nombreuses instances dirigeantes et surtout par des risques quotidiens et l’insécurité dans leur capitale,

Mais ils arrivent, grâce à leurs actions permanentes avec nous et à l’énergie de leurs animateurs, à informer, à faire déplacer les fonctionnaires, la Justice en particulier, mais aussi les journalistes de leur télé nationale et de la presse.
Tout avance donc à la vitesse grand V, dans un climat paisible et sérieux. Ils sont connus maintenant par tous dans leur pays, même par les autorités ou les étrangers, ils sont citoyens dignes.

La conséquence de leur sérieux est qu’ils ont déjà été récompensés pour leur Association : ils viennent de recevoir une aide matérielle importante et imprévue de la Fondation d’entreprise ENGIE (ex GDF-SUEZ) informée par La Voix De l’Enfant. ENGIE qui vient de leur offrir 512 lampes solaires individuelles. Elles ont été distribuées à tous ceux ayant leurs récentes cartes d’identité. Car leurs quartiers n’ont pas encore une électricité correcte. Ceci permettra aux gamins de faire les devoirs ou de lire le soir à la nuit tombée, sous une lumière solaire gratuite et puissante. Cadeau utile et intelligent, qui récompense les actions de nos adolescents BSF animateurs malgaches du projet.

Autre récompense : une autre aide de la Fédération « La Voix De l’Enfant », dont notre ONG est membre, et des donateurs de notre BSF, ajoutée aux parrainages BSF, a permis de réunir en 2016 l’argent de la location de leur bureau associatif au centre-ville Tana. Ce local fonctionne maintenant le jour et tard le soir. Merci à tous pour ces aides spontanées, merci aux dons d’autres associations humanitaires ou de particuliers qui nous suivent et nous aident, merci à « La Voix De l’Enfant » informée toujours et protectrice.

Formation des moniteurs de l’AEA aux premiers secours : Proposé et mis en place par Jean Luc, pompier volontaire à Avignon et membre de Bazar Sans Frontières. Cette première approche a été pour le groupe des 6 moniteurs de l’AEA une grande découverte; tous attendent déjà la deuxième formation qui aura lieu en février 2017.

Mais notre ami Jean Luc n’a pas fait que ça pendant son séjour de trois semaines à Tana. Il a participé à une colonie de vacances ou il s’est investi complètement avec les plus petits. Il a, sous forme de jeux ludiques, montré ses valeurs d’éducateur et a permis aux moniteurs de revoir les bases de la formation aux premiers secours.

Pas de temps mort pour ce généreux membre de BSF qui a mis également ses talents de bricoleur aux services de l’AEA en continuant l’aménagement du bureau de l’Association des enfants. Il a fabriqué un lit, un bureau, une étagère et tout cela avec des palettes récupérées ou achetées. L’association AEA vient d’acheter un matelas et voilà une chambre équipée pour les gens de passage.

L’Atelier BSF toujours actif. Sa gestionnaire Sylvia travaille à l’amélioration de ce secteur de notre ONG. Toujours en relation avec les artisans aidés par BSF et avec la Coopérative des brodeuses, mise en place également par BSF, elle ne relâche pas pour autant son désir de se former et de s’ouvrir aux autres. Cette année 2016, elle aura suivi deux formations l’une en transit douanier et l’autre en commerce solidaire. La coopérative des brodeuses continue son chemin. La commande des Amis d’Enfants du Monde (AEM) a permis à cette structure de continuer et de prendre 2 apprenties. Un grand plaisir aussi a été pour nous de voir nos amis brodeuses, soutenir l’AEA dans son projet des Actes De Naissance. Une collaboration que nous n’avions pas imaginée.

ZONE RURALE

  • Nos zébus males s’acclimatent bien Ils participent aux colonies de vacances pour le transport des bagages.
  • Cette année nous avons vu la naissance de 10 petits porcelets. Nous allons pouvoir agrandir la surface de la porcherie par la vente des porcs.
  • Un petit coup de pinceau sur les murs de notre Centre de Pein Air et rénovation de deux dortoirs.
  • Au centre Ivontsoa, nous avons également repeint la salle du réfectoire et refait la dalle. Armand a participé largement à l’amélioration de son lieu de vie.

FRANCE

Un joli projet pour 2016/2017 avec l’association Globereporter et son président Yves Cuillandre. Son projet est de donner aux enfants de l’AEA un appareil photos afin qu’ils marquent de leurs yeux d’enfants la vision qu’ils ont de leurs environnements. Une première exposition de ces œuvres aura lieu à Paris dès le mois d’avril dans le cadre de la Fraternity Cup.

La Fraternity Cup, aura lieu cette année 2017 du 1 er avril au 10 avril. La délégation malgache se prépare activement à cet évènement. Nos trois filles et nos trois garçons de 11 ans travaillent sur les questions avec leurs deux moniteurs/accompagnateurs.

JOYEUSES FETES DE FIN D’ANNEE