2018 – Semestre 2

Home / Rapports d'activités / 2018 – Semestre 2

MADAGASCAR 2018 année d’élections Présidentielle

Des indicateurs inquiétants pour Madagascar placé au 161e rang sur 188 pays. Un recul de 4 rangs en 3 ans. Le rapport du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) de septembre 2018 est désastreux. Niveau de santé, niveau d’éducation et niveau de vie, reculent inexorablement, les inégalités augmentent. Chômage et sous-emploi persistent, 86.4 % de la population active gagne moins de 2,5 € par jour. Que fera le nouveau gouvernement après les élections de novembre 2018 ? Pour le moment la population doit choisir entre 36 candidats retenus sur les 46 se présentant. Les observateurs internationaux auront du travail entre la corruption, les listes électorales spéciales, etc. …

Bazar sans frontières observera cette période difficile en rêvant d’un monde meilleur pour nos amis malgaches. Nous continuerons à travailler sur les dossiers d’Etats Civils des enfants non déclarés à la naissance, nous continuerons à parler de la Citoyenneté, de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, de la Convention Internationale De l’Enfance, du Droit de vote, …

LES PROJETS et LES REALISATIONS

Nous ne pouvons pas dissocier réalisations et projets, car dans la plupart du temps nos futurs projets sont la continuité de nos réalisations. Donc ne soyez pas surpris.

PROTECTION ET DEFENSE DES DROITS DE L’ENFANT

Notre projet d’une grande campagne d’information sur ′′LES DROITS DE L’ENFANT′′. Le 30ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), est toujours d’actualité, nous devrions nous regrouper avec 5 associations françaises, travaillant sur la Grande Ile, pour éditer et diffuser cette affiche dans les mairies et les écoles à Madagascar.

ELECTRIFICATION DU CENTRE DE PLEIN AIR

Notre Centre de Plein Air est enfin éclairé par l’énergie solaire. Une équipe de trois personnes d’Energy Assistance France, est venue en septembre, pendant 21 jours, pour faire l’installation des 6 panneaux solaires, des batteries et du matériel nécessaire au bon fonctionnement. Elles ont également refait l’installation, vieille de 20ans, qui fonctionnait avec un groupe électrogène.

Madame Julie, a servi de cuisinière pendant cette période. Armand et Julien ont travaillé avec l’équipe pendant l’installation. Ils ont pu apprendre le fonctionnement des divers appareils et voir pour l’entretien de l’installation. Nous remercions Energy Assistance France, La Fondation ENGIE et La Voix De l’Enfant, partenaires financiers de BSF.

ACTES DE NAISSANCE

Depuis maintenant 3 ans, nous travaillons avec l’AEA sur le projet Etat Civil. De quoi s’agit-il exactement, et comment cela se passe t il sur le terrain ?

Avant tout il s’agit de faire le tour des petits villages et de faire la « propagande » afin que les gens soient au courant que l’association va s’occuper des Etats Civils, et que cette action ne coûte rien aux parents. Le deuxième passage, c’est le moment des constructions de dossiers et la visite somatique. Vient ensuite le Jugement supplétif, pour cela nous déplaçons le tribunal dans les zones rurales, un peu cher mais quand même moins que de déplacer les familles. Enfin la dernière étape est la distributioin des documents d’Etat Civil. C’est donc en tout 4 passages sur le terrain, par session.

Actuellement nous en sommes à 9608 dossiers réalisés en 6 sessions. Antananarivo : 1521, Ambatolampy : 5121,  Fianarantsoa I : 2966.

Pourquoi c’est important d’avoir un Etat Civil, c’est avant tout la preuve de la naissance d’un enfant. Mais c’est ce document qui vas le suivre tout au long de sa vie, pour toutes les périodes de sa vie. Il est son ADN comme se plait à le dire Julia.

ASSOCIATION ENFANTS ANTANANARIVO

Quelques nouvelles des 85 enfants de l’AEA et des moniteurs. Nous vous avions parlé du recrutement de deux animateurs bénévoles, un Français et une Népalaise, l’AEA a continué sur cette lancée en se rapprochant de l’association YMCA et surtout de ses animateurs. YMCA organise pour nos enfants des stages sur la protection de l’environnement, initiation au recyclage. Ainsi nos enfants ont fabriqué des poubelles avec des bouteilles en plastiques.

COLONIE DE VACANCES

Octobre une nouvelle colonie de vacances pour les enfants de Tananarive. Que de bonheur, que de joie de savoir ces enfants des bas quartiers de Tana jouer en plein air loin de la pollution, loin de ces maladies que sont peste et choléra et qui, en ce mois d’octobre, ont touché la capitale. La rentrée est encore loin cette année : ce sera le 6 novembre.

FRATERNITY CUP 2019

Ce sera pour le mois d’avril 2019. Comme en 2012, 2013, 2014 et 2017 la délégation malgache est invitée, par La Voix De l’Enfant, à cette manifestation qui réunit les enfants de 10 nationalités. Notre Vice-Président sera le responsable logistique pour cette belle aventure, Julia sera également présente pour la partie coordination des délégations.

Pour cette 7ème Fraternity Cup le thème choisi sont les Droits de l’Enfant. Les délégations présentes doivent travailler sur les 12 articles de la Convention, avant et pendant. Au retour ils devront faire un projet autour d’un article qu’ils auront choisi.

LA FERME IVONTSOA

Toujours en évolution le Centre IVONTSOA va augmenter sa superficie en porcherie. Nous devrions passer de 24 à 52 porcs d’ici 5 mois. En ce qui concerne les zébus, nous devrions avoir deux naissances avant la fin de l’année, ce qui nous fera 9 zébus.

Construction de la maison d’accueil pour les jeunes stagiaires, elle devrait accueillir 5 à 6 jeunes en formation agricole.  Refection des douches, latrines et cuisine. Le centre sera équipé de panneaux photovoltaïques, permettant d’avoir l’électricité sans groupe électrogène.

Formation de gestion agricole pour Félicité. Elle s’occupera de la partie administrative sous le contrôle de madame Julie. Armand, notre responsable de la ferme, va passer son permis de conduire. BSF achètera une moto. La rizière de BSF produit bien, nous devrions en acheter une autre avant la fin de l’année.

EN FRANCE

Nos expos-ventes continuent. Toujours autant de soutien à notre association, à ses idées et à ses « utopies réalistes ». Depuis plus de 33 ans, nous n’avons pas arrêté de croire à une égalité des chances pour tous, de penser que nous pouvons faire un peu avancer les choses, et que nous pouvons réconforter nos amis par notre présence et nos actions.