Tout savoir sur l’indemnité de licenciement

Les ruptures de contrat de travail liées au licenciement finissent souvent par faire sujet de polémique. Il faut que le motif du licenciement soit fondé et valable et ne présente aucune forme d’abus pour être accepté. Dans tous les cas, il s'ensuivra une indemnité pour faire valoir les droits de l’employé.

Doit-on obligatoirement verser une indemnité après un licenciement ?

Tout ce que vous avez envie de savoir sur l’indemnité de licenciement est disponible ici www.tazzbarre.com. Le licenciement est la forme la plus brusque de rupture de contrat. Il met fin immédiatement et sans préavis au contrat. Selon les dispositions du code du travail, le licencié doit pouvoir bénéficier d’une indemnité de licenciement. Cependant, avant que le licenciement ne soit validé, il faut d’abord tenir compte de son motif et vérifier s’il est valable. Si le licenciement n’est pas du fait du travailleur et que le motif est par exemple économique, l’employeur est obligé de le dédommager d’une manière ou d’une autre. Dans bien des cas où les entreprises en difficulté sont liquidées, les employés sont reclassés à d'autres postes pour leur permettre de conserver leur emploi.
Dans la perspective où le licenciement est pour faire lourde, grave et ne mérite, aucune indemnité ne sera versée à la suite du licenciement. Toutefois, si, une disposition, une convention collective ou une loi spécifique dans le domaine du travail le prévoit, l’employeur est donc tenu de le faire.

Les formalités à remplir pour bénéficier de l’indemnité de licenciement

Pour jouir de l’indemnité de licenciement l’employé doit remplir certaines conditions comme l’ancienneté qui doit être de huit mois effectifs dans l’entreprise sans interruption. Cette condition est une disposition du code du travail. Néanmoins, le règlement intérieur de l’entreprise peut prévoir une période inférieure ou supérieure.